Région

Afrique du Sud et de l’Est

Pays

Kenya

Date

06 au 13 juillet, 2014

Sujet Principal

Changement climatique, Sécurité alimentaire, Gestion des ressources naturelles

Partenaires

FIDA, CARE, CGIAR, CCAFS

Route d’Apprentissage

Gestion des ressources naturelles et solutions locales pour s’adapter au changement climatique

Les moyens de subsistance dans la région de l’Afrique du Sud et de l’Est (ASE) sont intrinsèquement liés aux ressources naturelles et en dépendent, en particulier la terre et l’eau, ce qui rend les questions du changement climatique et de la gestion des ressources naturelles cruciales pour la subsistance des communautés rurales.

 

Pour promouvoir les deux questions jumelles du changement climatique et de la gestion des ressources naturelles, en particulier parmi les projets et les partenaires du Fonds international de développement agricole (FIDA), PROCASUR Corporation, en collaboration avec le FIDA, a organisé une Route d’apprentissage (RA) sous la bannière “Gestion des ressources naturelles et meilleures pratiques d’adaptation au changement climatique. L’expérience du Kenya”. La Route d’apprentissage a été conçue avec l’objectif principal d’encourager l’élargissement des meilleures stratégies et pratiques multipartites kenyanes pour lutter contre la dégradation de l’environnement et s’adapter au changement climatique tout en améliorant les moyens de subsistance ruraux des personnes vivant dans les zones touchées.

 

Au total, seize (16) participants du Kenya (47%), d’Éthiopie (11,5%), du Lesotho (30%) et du Rwanda (11,5%) ont été formés au cours du projet RA qui s’est déroulé au Kenya entre le 6 et le 13 juillet 2014. Les objectifs spécifiques de ce voyage de 8 jours étaient les suivants :

  1. Comprendre la gestion des ressources naturelles (GRN) et l’adaptation au changement climatique (ACC) dans la perspective d’un partenariat public-privé;
  2. Apprendre des communautés rurales innovantes comment développer des solutions locales pour la GRN et l’ACC dans les terres arides et semi-arides;
  3. Élaborer des stratégies d’adaptation et de gestion qui réduisent la pauvreté et améliorent les moyens de subsistance grâce à de nouvelles activités génératrices de revenus.

 

 

Trois cas ont accueilli le projet, à savoir : Le projet de gestion des ressources naturelles de l’Upper Tana (UTaNRMP), financé par le FIDA, qui vise à inverser la dégradation de l’environnement tout en améliorant les moyens de subsistance ; le programme sur le changement climatique, l’agriculture et la sécurité alimentaire (CCAFS), et le programme d’apprentissage de l’adaptation (ALP) mis en œuvre par CARE International au Kenya.

 

Dès le début de la Route d’apprentissage, les participants ont été invités à réfléchir et à travailler par équipe nationale ou organisation sur la conception d’un Plan d’action (PA). Le PA est un outil méthodologique qui permet aux participants de renforcer l’apprentissage acquis au cours de la RA et de promouvoir son application pratique aux réalités des participants et aux activités de leurs organisations.

Expériences visitées

Les projets MKEPP et UTaNRMP abordent le lien essentiel entre la pauvreté et la dégradation des ressources naturelles à partir d'une approche participative intégrée impliquant les communautés locales. Les deux projets se concentrent sur l'amélioration des moyens de subsistance, ce qui se traduit par une meilleure gestion de l'environnement.

👉🏾 Cliquez ici pour lire l'étude de cas

(Disponible uniquement en ANGLAIS)

L'intervention du CCAFS est basée sur une approche intégrée et montre comment la résilience de la communauté au changement climatique est grandement améliorée en localisant les informations météorologiques et en les diffusant en temps opportun aux agriculteurs afin qu'ils puissent prendre des décisions éclairées sur ce qu'il faut planter et quand. Différentes prévisions météorologiques sont effectuées pour permettre aux agriculteurs de prendre des décisions en connaissance de cause. La résilience est encore renforcée par la diversification des cultures et l'intégration de l'élevage. Les technologies d'adaptation sous forme de semis et d'engrais sont disponibles et le personnel du gouvernement fournit également des services de vulgarisation.

👉🏾 Cliquez ici pour lire l'étude de cas

(Disponible uniquement en ANGLAIS)

Le programme d'apprentissage de l'adaptation traite de l'adaptation des informations météorologiques aux conditions locales. La spécificité du programme réside dans la combinaison d'informations climatiques scientifiques et de connaissances traditionnelles autochtones. Celles-ci sont partagées et analysées au cours d'ateliers de planification participative de scénarios (PSP) : une approche innovante et multipartite dans laquelle les scientifiques, les communautés locales et le personnel gouvernemental sont activement impliqués. L'intervention vise à mettre en œuvre un processus de prise de décision inclusif afin de permettre aux agriculteurs de prendre des décisions éclairées en ce qui concerne leurs activités.

👉🏾 Cliquez ici pour lire l'étude de cas

(Disponible uniquement en ANGLAIS)

Articles similaires